#wtf

Les tweets paternalistes et sexistes de Bernard Pivot au sujet de Greta Thunberg

DR


Dans ma génération, les garçons recherchaient les petites Suédoises qui avaient la réputation d’être moins coincées que les petites Françaises. J’imagine notre étonnement, notre trouille, si nous avions approché une Greta Thunberg…”: voilà le tweet particulièrement paternaliste et sexiste posté par Bernard Pivot ce mercredi 25 septembre. 

 

Le président de l’Académie Goncourt ne s’est pas arrêté là puisque, dans la foulée, il a enchaîné avec un autre tweet du même acabit: “Imaginez notre étonnement, notre peur si, dans ma génération de gentils ados des années 50 nous avions croisé cette jeune Suédoise furibarde.

 

Ces deux tweets n’ont pas manqué de faire réagir plusieurs féministes à l’image de Caroline de Haas, Fatima Benomar ou Isabelle Alonso:

 

 

Interrogé par le journal Libération, Bernard Pivot a assumé ses deux messages et a annoncé qu’il ne les supprimerait pas, tout en saluant toutefois “l’audace” de Greta Thunberg. Avant de se fendre d’une explication de texte de ses tweets plutôt douteuse: “Simplement, dans ma génération, on courait plutôt les petites Anglaises ou les petites Suédoises, à tort ou à raison… J’imaginais l’adolescent que j’étais se retrouver en face de cette jeune fille. J’aurais été déboussolé, j’aurais eu la trouille.

J.T.


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE