société

Le Cheek Point

Affaire Griveaux: Ovidie aurait aimé qu'il reste et qu'il lance un débat sur le revenge porn

Capture d'écran


On a lu pour vous ce billet d’Ovidie sur l’affaire des dickpics de Benjamin Griveaux et sur le revenge porn, et on vous le recommande. 

Benjamin Griveaux n’a pas vraiment le profil classique de la victime. Habituellement cette violence qui appelle à discriminer une personne pour sa sexualité, prétendue ou réelle, s’abat plutôt sur les femmes voire très jeunes filles, les travailleuses du sexe et les personnes LGBTQI +. Les hommes cisgenres hétérosexuels sont généralement plutôt épargnés. Pourtant, je ne peux m’empêcher de penser qu’avec cet épisode, on a loupé le coche d’une campagne efficace, limite d’un message inspirant.

Dans un billet publié ce week-end, la réalisatrice Ovidie explique pourquoi, selon elle, Benjamin Griveaux n’aurait pas dû céder à la pression du revenge porn.

A lire le plus vite possible sur le site de Libération


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE