société

Le Cheek Point

Les applis de suivi menstruel partagent vos données perso avec Facebook (entre autres)

DR


On a lu pour vous cet article de BuzzFeed News sur les applis de suivi menstruel et on vous le conseille fortement. 

Un nouveau rapport a révélé que les applications de suivi de cycle menstruel envoyaient des informations personnelles sur la santé des femmes et leurs pratiques sexuelles à Facebook. Le groupe de défense des droits britannique Privacy International a découvert que des applications comme MIA Fem et Maya communiquaient à Facebook des informations rentrées par les utilisatrices sur les moyens de contraception utilisés, les dates de leurs cycles ou encore les symptômes physiques ressentis durant les règles comme les crampes ou les ballonnements. 

Les femmes utilisent ces applications pour différentes raisons, allant du suivi de leurs cycles menstruels à la maximisation de leurs chances de concevoir un enfant. Sur Google Play, Maya, détenue par Plackal Tech, basée en Inde, comptabilise plus de 5 millions de téléchargements. De son côté, MIA Fem, détenue par Mobapp Development Limited, basée à Chypre, affirme qu’elle a plus de deux millions d’utilisatrices dans le monde. […] Le partage de données avec Facebook se fait par l’intermédiaire du kit de développement logiciel du réseau social qui permet aux développeurs d’applications d’intégrer des fonctionnalités particulières et de recueillir des données personnelles d’utilisateur·rice·s pour que Facebook puisse notamment leur montrer des publicités ciblées.” 

Dans cette enquête publiée sur le site BuzzFeed News, la journaliste 

À lire le plus rapidement possible sur le site de BuzzFeed News.


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE