culture

Cinéma

“Last Christmas”: une comédie romantique de Noël qui passe le Test de Bechdel?

© Universal Pictures International France


Cheek fait passer à un film à l’affiche le désormais célèbre Test de Bechdel, qui en mesure le degré de féminisme. Last Christmas, comédie romantique de Noël en salles le 27 novembre, est-elle reçue ou recalée? Réponses.

Chants de Noël, décors kitch, héroïne maladroite, soupçon de mystère, bons sentiments et beau gosse: pas de doute, Last Christmas, le dernier film de Paul Feig (Ghostbusters version 2016 ou Bridesmaids) concentre tous les ingrédients indispensables à une comédie romantique comme celles qui envahissent nos écrans de télévisions chaque année, à l’approche des fêtes. L’histoire, c’est celle de Kate (Emilia Clarke), fan de George Michael, la vingtaine, lutin du Père Noël dans une boutique de décoration le jour, fille errant d’appartement en appartement la nuit. Kate boit, baise, porte un regard cynique sur la vie et le fait savoir à tous ses proches, si bien que plus personne ne souhaite l’héberger plus d’une nuit.

Si le film réussit le pari de nous surprendre et de nous faire rire, passe-t-il ou non le Test de Bechdel? 

La jeune femme se retrouve alors à devoir revenir dans le cocon familial, là où se cristallisent les conflits intimes avec la séparation de ses parents, une mère-poule étouffante (campée par la géniale Emma Thompson, également à l’écriture du scénario) et des relations plus que tendues avec sa sœur. Un jour, devant la boutique dans laquelle elle travaille aux côtés de Santa (Michelle Yeoh), Kate fait la rencontre de Tom (Henry Golding), un jeune homme mystérieux, attentif et tendre mais qui peut disparaître plusieurs jours sans laisser de nouvelles. Évidemment, on le voit venir, Kate va commencer à lui ouvrir son cœur, bien plus blessé qu’elle ne veut bien le laisser transparaître… Si le film réussit le pari de nous surprendre et de nous faire rire (malgré les discours dégoulinants de bons sentiments), passe-t-il ou non le Test de Bechdel? Il est temps de relever les copies et de lui appliquer le célèbre questionnaire.

 

 

1- Last Christmas met-il en scène au moins deux personnages féminins qui portent un nom?

La réponse est oui! Kate et Santa dont nous avons déjà parlé, mais aussi Petra (la mère), Marta (la soeur), Jenna (amie) et Alba (petite amie de Marta).

2- Ces personnages féminins parlent-ils ensemble?

Oui. Kate échange avec l’intégralité de ces personnages pendant le film.

3- Leurs sujets de conversation concernent-ils seulement un personnage masculin?

Non! Pendant le film, Kate et Santa discutent à de nombreuses reprises du travail ou du comportement de Kate. Il peut y avoir entre elles des dialogues concernant l’amour et les hommes, mais ils s’inscrivent dans un tout équilibré. L’héroïne de Last Christmas se dispute régulièrement avec sa sœur et sa mère. Là encore, c’est le comportement de Kate qui est le plus souvent en ligne de mire, ou bien les rancœurs du passé. Avec son amie Jenna, sur le point d’accoucher, Last Christmas offre aux spectateurs et spectatrices une courte scène jouissive où la jeune femme se lamente de la grossesse, une période loin d’être aussi glamour que le laisse entendre l’ensemble de la société. Bref, vous l’aurez compris, les sujets de conversation sont nombreux et s’il arrive aux personnages féminins de parler de Tom, de l’amour ou des hommes, ce n’est en aucun cas dans la majorité des dialogues. Un fait plutôt étonnant pour une comédie romantique.

Bilan des points

Last Christmas est reçu avec une note finale de 3/3!

Verdict

On le comprend vite: l’histoire d’amour et le film de Noël sont un prétexte pour offrir aux spectateurs et spectatrices le portrait intime d’un personnage féminin sur le déclin. Au-delà de la rencontre entre Kate et Tom, c’est tout un éventail de sujets qui sont abordés dans le film: la quête de soi, les relations mères-filles, la rivalité entre sœurs et même la montée de la xénophobie après le Brexit… Alors oui, on nous sert la soupe habituelle des films de fêtes de fin d’année: l’importance du pardon et de la générosité, le regard bienveillant sur les SDF, les discours cul-cul et les gags connus d’avance. Mais au fond, n’est-ce pas aussi ce que l’on vient chercher, quand on choisit de regarder une comédie romantique de Noël?

Arièle Bonte 


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE