culture

Musique

Les 10 albums Cheek à écouter au printemps

Capture d'écran du clip “Let's Get Physical” de Dua Lipa


Cumbia engagée, rock vivifiant ou trap hybride, les disques du printemps ne manquent pas de flamboyance. Du retour en grande pompe de Lady Gaga à la révélation Lous And The Yakusa, best of des nouveautés de la saison.

Lous and the Yakusa, Gore

Comme Angèle, la chanteuse congolaise de 23 ans vient de Belgique, ce qui laisse espérer le même brillant destin pour son premier album, Gore. Sur fond de trap, r’n’b, pop, folk et chanson, Lous and the Yakuza livre sans tabou ce qu’elle ressent concernant son intimité comme le monde qui l’entoure. Et son single Tout est gore pourrait bien être l’hymne de sa génération tant ses paroles résonnent avec le mood du moment. Comme elle l’explique dans un communiqué, “c’est quand la vie devient si moche qu’elle en devient presque drôle, c’est vivre à toute vitesse, être extra dans tout ce que tu fais. Lorsque la vie a été chienne tant de fois qu’il vaut mieux la vivre encore plus, comme seule manière d’exorciser la douleur.

Sortie le 5 juin chez Columbia/Sony
En concert au festival We Love Green le 6 juin

 

Lido Pimienta, Miss Columbia

Après Rosalía, une autre chanteuse refuse d’abandonner la langue espagnole pour connaître un succès worldwide. Sans compromis, Lido Pimienta, Canadienne d’origine afro-colombienne sort un troisième album qui pourrait lui faire acquérir une renommée mondiale. Miss Columbia mêle sonorités électro, cumbia et porro (style musical colombien) pour révéler toutes les facettes d’une femme passionnante. Queer, mère et féministe, elle dénonce dans des chansons touchantes et dansantes la crise dans son pays d’origine et la façon dont sont perçus ses cheveux “crépus”. Sans jamais oublier d’écrire aussi des chansons d’amour belles à verser une petite larme.

Sortie le 17 avril chez Anti-
En concert au festival Villette Sonique à Paris le 23 mai

 

Dua Lipa, Future Nostalgia

Retour vers le futur… La pop star anglaise d’origine albanaise Dua Lipa délivre avec son deuxième album Future Nostalgia une partition à la fois follement nostalgique (inspirée par Olivia Newton-John, les 80’s et les 90’s) et très moderne. Alternant les genres avec fluidité (euro-dance, nu-disco, pop électro, funk), elle entraîne tout le monde sur le dancefloor avec l’hédoniste Don’t Start Now et le sensuel Let’s Get Physical. Influencée par Gwen Stefani, Madonna, Moloko, Blondie et Outkast, la chanteuse trouve même le moyen de nous émouvoir en samplant sur Break My Heart un titre d’INXS. Il y a fort à parier que se trouvent sur Future Nostalgia les futurs tubes de l’été.

Sortie le 3 avril chez Warner
En concert le 4 mai à l’AccorHotels Arena

 

Jehnny Beth, To Love Is To Live

La musicienne, plasticienne et comédienne française, qui s’est illustrée dans le groupe Savages, se lance en solo avec un premier album épique: To Love Is To Live. Comme son nom l’indique, il s’agit pour la jeune femme de 35 ans d’explorer ce que signifie être en vie. Enregistré entre Los Angeles, Londres et Paris et porté par des guests 5 étoiles (la chanteuse de The XX ou l’acteur Cillian Murphy, héros de Peaky Blinders), ce disque sexy et enragé rappelle avec bonheur l’intensité de la PJ Harvey des débuts.

Sortie le 8 mai sur Caroline Records
En concert le 4 juin à La Gaîté Lyrique à Paris

 

Austra, HiRuDin

Le groupe canadien électro emmené par la charismatique Katie Stelmanis délaisse l’esthétique gothique qui l’a a fait connaître pour se réinventer avec des chansons moins sombres et plus pop. Celle qui avait commencé à composer de la musique pour faire son coming out aborde cette fois le sujet des relations toxiques. Ce quatrième album cathartique met en scène sa voix cristalline et hypnotique dans des morceaux lyriques qui plairont aux fans de Stevie Nicks et Kate Bush.

Sortie le 1er mai chez Domino
En concert le 13 mai au Badaboum à Paris

 

Rina Sawayama, Sawayama


L’autrice-compositrice nippo-britannique a plus d’une corde à son arc. Mannequin et actrice, elle a joué dans la série Netflix Turn Up Charlie aux côtés d’Idris Elba. Diplômée de sciences politiques, elle a fait une incursion dans le groupe de rock Wolf Alice avant de se lancer en solo. Son premier album confirme deux choses: sa verve pop remuante dans la lignée de Charli XCX dont elle a assuré les premières parties et son engagement LGBTQ+ -elle est pansexuelle- à travers ses paroles. La chanteuse profite aussi de ses clips pour faire passer des messages, comme dans celui de celui de STFU! qui dénonce les agressions qu’elle a subies en raison de ses origines. Pop et puissant.

Sortie le 17 avril sur Dirty Hit 

 

Soko, Feel Feelings

La Française de 34 ans exilée à L.A. a réalisé son troisième album après une période de remises en questions intense. Elle a effectué une retraite dans une organisation aidant à se défaire de vieux démons et s’est aussi imposé plus d’un an de célibat et d’abstinence. En ressort un disque de pop lo-fi onirique, ultra mélodique et mélancolique réalisé avec la crème de l’indie US (MGMT, Diiv, Chairlift, Beach Fossils). Rupture amoureuse, relations toxiques, drague queer, maternité, Soko y aborde avec finesse des sujets qui parleront à beaucoup de jeunes femmes de son âge.

Sortie le 24 avril chez Because

 

Hinds, The Prettiest Curse

Les quatre rockeuses espagnoles continuent de ressusciter l’esprit riot grrrl à la madrilène, avec une joie contagieuse et une nonchalance scénique irrésistible. Mais cette fois, elles passent à la vitesse supérieure avec un enregistrement à New York et des paroles à la fois chantées en anglais et dans leur langue natale. Vivifiant et hédoniste, ce troisième disque reste leur plus pop et accessible à ce jour, tout en abordant des sujets intimes comme la solitude d’un girl band en tournée ou les relations dysfonctionnelles.

Sortie le 3 avril sur Mom + Pop Music
En concert le 14 avril au Badaboum à Paris

 

Meryem Aboulouafa, Meryem

Cette Marocaine qui vit à Casbablanca s’est notamment fait remarquer par sa voix envoûtante aux Transmusicales de Rennes l’an dernier. Après une carrière en tant qu’architecte d’intérieur, son premier album électro-folk est né de sa rencontre avec Manu Barron du label Animal 63. Epaulée par Para One et Keren Ann, cette fan de Björk et de Nina Simone chante d’une voix céleste en arabe et en anglais des refrains introspectifs sur ses croyances et sur ses sentiments. Envoûtant.

Sortie le 27 mars sur Animal 63/Believe
En concert le 27 juin à la Cité de la Musique à Paris

 

Lady Gaga – Chromatica

Après sa prestation époustouflante et sans fard dans A Star Is Born, Gaga redevient la diva haute en couleurs de ses débuts. Sur son sixième disque, Chromatica, elle réenfile sa perruque rose et renoue avec le mélange de pop et de dance qui a fait son succès. Côté paroles, l’authenticité est de mise. Le premier single, Stupid Love, évoque en effet sa vie amoureuse changeante. Dans le clip délirant qui l’accompagne, l’artiste se déhanche dans un décor de SF évoquant autant un manga que Mad Max. Une excentricité qui ravira ses little monsters, à savoir ses fans de la première heure.

Sortie le 10 avril sur Universal
En concert au Stade de France à Paris le 24 juillet

Violaine Schütz 


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE