cheek_wtf_banniere_haut_mobile_5
#wtf

Pour le chroniqueur Charles Consigny, #MeToo est le pire de la Californie

Capture d'écran de l'émission “On n'est pas couché” du 29 septembre


Décidément, Charles Consigny, le nouveau chroniqueur d’On n’est pas couché n’en finit pas de faire parler de lui. Alors que quelques semaines plus tôt, il déclarait lors de l’émission “c’est presque plus facile de réussir quand on est fils d’immigrés, noir et pédé que quand on est fils de Français de « souche », blanc et hétérosexuel”, c’est au mouvement #MeToo et aux vegans que le jeune homme de 29 ans s’est attaqué, samedi 29 septembre.

Alors qu’il échangeait avec Ian Brossat, adjoint à la Mairie de Paris à propos de la régulation de l’offre Airbnb en Californie, Charles Consigny a commenté: “Encore une fois, on prend le pire de ce qui se fait ailleurs. En Californie, vous savez, c’est là qu’est née la tendance vegan, c’est là qu’est né le mouvement #MeToo… Y a pas que du bon en Californie. [...] Je pense qu’il y a eu beaucoup de débordements dans #MeToo, mais ça, on s’en rendra compte plus tard, quand tout le monde sera un peu redescendu.”

Alors que sa collègue Christine Angot réagit en signifiant que “#MeToo est lui même une réponse à plus que des débordements”, il décide de clore le semblant de débat d’un “D’accord” suivi de “à mon avis ce n’est pas le sujet”.

Une séquence que les internautes, agacés, n’ont pas manqué de relever .

 

 

 

 

 

Margot Cherrid


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE
cheek_wtf_banniere_bas_mobile_5