cheek_societe_banniere_haut_mobile_5
société

Le Cheek Point

La drague féministe, ça ressemble à quoi?

“Sex Education”, DR


On a lu pour vous cet article de Usbek & Rica sur la drague féministe et on vous le conseille fortement. 

Le 9 janvier 2018, peu après l’onde de choc provoquée par l’affaire Weinstein, un collectif de 100 femmes françaises publiait dans le quotidien Le Monde une tribune afin de défendre ‘la liberté d’importuner’. Une tribune surtout à charge contre un féminisme dit ‘puritaniste’, qui réduirait les femmes à des victimes plutôt que de les considérer comme égales aux hommes: une forme de féminisme qui serait, selon les signataires, influencée par certains courants sociologiques américains. [...]

La tribune pour ‘la liberté d’importuner’ regroupe une ancienne génération de féministes, qui s’oppose aujourd’hui aux mouvements féministes issus de #MeToo. Après l’égalité salariale et le droit à l’ouverture d’un compte en banque, le féminisme s’intéresse aujourd’hui au domaine de l’intime, notamment aux rapports de domination propres à la séduction. Le collectif Les Journalopes organisait une conférence sur le sujet, le samedi 27 avril à Pantin, en banlieue parisienne. Voici cinq pistes pour réfléchir à l’émergence d’une drague féministe, inspirées par ces nouveaux courants féministes et par nos entretiens avec la journaliste Fiona Schmidt et l’anthropologue Mélanie Gourarier.

Dans cet article publié sur le site du magazine Usbek & Rica, la journaliste Lucile Meunier explore cinq pistes pour aller vers une drague féministe, soit un mode de séduction moins normé, dans lequel les rôles de l’homme et de la femme ne seraient plus prédéfinis selon les stéréotypes de genre habituels. 

À lire le plus rapidement possible sur le site de Usbek & Rica


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE
cheek_societe_banniere_bas_mobile_5