cheek_societe_banniere_haut_mobile_5
société

Le Cheek Point

Comment les U.S. ont pris en compte les cycles menstruels de leurs joueuses pour gagner la Coupe du monde

instagram.com/mrapinoe


On a lu cet article sur la prise en compte des cycles menstruels des joueuses de l’équipe de football américaine et on vous le recommande.

Georgie Bruinvels ne devrait pas tarder à faire des émules. La chercheuse américaine, titulaire d’un doctorat sur l’impact des carences en fer et des cycles menstruels sur la performance sportive, a récemment travaillé avec les footballeuses de l’équipe américaine afin d’intégrer leurs règles au coeur de leur programme d’entraînement. […] ‘Les fluctuations hormonales peuvent avoir des effets sur la biomécanique, ainsi que sur la tension des ligaments et des muscles, rappelle la spécialiste, qui donne un exemple saisissant: la première moitié du cycle est particulièrement propice aux ruptures du ligament croisé du genou, blessure extrêmement redoutée car très longue à réparer. Cela ne signifie pas que tout entraînement soit proscrit durant cette période, mais qu’un échauffement adapté et des temps de récupération plus longs semblent indispensables pour diminuer les risques.” 

Dans un article intitulé La Prise en compte des cycles menstruels a aidé les Etats-Unis à gagner la Coupe du monde, Slate revient sur le dispositif mis en place par les U.S. pour adapter l’entraînement de ses joueuses à leur cycle. Un programme mis en place par la chercheuse Georgie Bruinvels et qui a, visiblement, porté ses fruits. 

A lire sur Slate.fr


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE
cheek_societe_banniere_bas_mobile_5