cheek_societe_banniere_haut_mobile_5
société

Le Cheek Point

“Une actrice, il faut vraiment avoir envie de la baiser”: Cinq nouvelles femmes accusent Luc Besson d'abus sexuels

Luc Besson lors du tournage de “Lucy”, ©Jessica Forde/EUROPACORP - TF1 FILMS PRODUCTION - GRIVE PRODUCTIONS


On a lu pour vous cet article de l’Obs qui rapporte cinq nouveaux témoignages de femmes accusant Luc Besson d’abus sexuels, et on vous le conseille. 

Il y a d’abord celui d’Ananda (c’est le nom que lui a choisi Mediapart), ancienne assistante de Luc Besson chez EuropaCorp. Les faits remontent ‘aux années 2000’, Ananda est alors ‘dans la mouise’ : elle cherche un travail et un appartement où elle pourrait loger avec ses enfants. Luc Besson offre de l’aider. Un rendez-vous est fixé à l’heure du thé, raconte-t-elle, mais il se transforme au dernier moment en dîner à l’hôtel Meurice, dans le centre de Paris. Se présentant à la réception, elle n’aurait trouvé qu’un mot du réalisateur, lui proposant de l’attendre dans une suite. ‘Naïvement, je me suis dit qu’il avait peut-être pris une chambre pour me la laisser comme il savait que j’étais en galère. Jamais, je n’ai pensé que j’allais passer à la casserole.’ [...] 

Mediapart raconte ensuite l’histoire de Karine Isambert, une ex-mannequin qui prend la parole à visage découvert. Elle aurait rencontré Besson dans un hôtel de Londres en 1995. Ayant repéré son profil dans le catalogue de l’agence City Models, le cinéaste lui aurait proposé un rendez-vous pour discuter d’un rôle. ‘Il me dit: ‘une actrice, il faut vraiment avoir envie de la baiser.’ Je lui dis que c’est quand même important que la fille sache bien jouer, qu’elle incarne quelque chose. Il me répond: ‘Ouais, mais c’est important si on a envie d’elle, sinon ça n’a pas d’intérêt’.” 

Dans cet article de l’Obs, publié mercredi 28 novembre, et intitulé Luc Besson et les femmes: “Je ne pensais pas que j’allais passer à la casserole”, les assistantes, étudiantes, mannequins ayant subi des comportements inappropriés, du harcèlement, des agressions sexuelles ou des viols de la part du réalisateur français, Luc Besson, racontent les faits. Cinq nouveaux témoignages sont venus s’ajouter à ceux des quatre premières victimes, révélés par Mediapart en juillet dernier. 

A lire absolument sur le site de l’Obs


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE
cheek_societe_banniere_bas_mobile_5