cheek_societe_banniere_haut_mobile_5
société

BANDE DESSINÉE

“Taisez-vous et faites votre boulot”: la dessinatrice Emma répond aux gynécos anti-IVG

© Emma


La dessinatrice Emma s’indigne dans une nouvelle planche que le droit à l’IVG soit encore menacé aujourd’hui en France.

Taisez-vous et faites votre boulot. L’avortement fait partie de la santé reproductive des femmes, donc du travail d’un gynécologue. Si vous ne voulez par faire ça, changez de métier.” Dans sa nouvelle planche Droit à l’avortement, toujours en danger publiée le 14 septembre sur internet, la dessinatrice Emma réagit à une interview diffusée dans l’émission Quotidien trois jours plus tôt. Le président du Syndicat des gynécologues, Bertrand De Rochambeau y soutenait qu’une interruption volontaire de grossesse était un homicide. 

Celle qui a popularisé la notion de charge mentale imagine et dessine cet homme “enceinte”, contraint à supporter un accouchement, une épisiotomie recousue sans anesthésie, à se retrouver seul avec un nouveau né parce que son ou sa partenaire reprend le travail, ou encore à se lever trois fois par nuit.

Emma revient ensuite sur les “propos paternalistes et méprisants” souvent prononcés à l’égard des femmes qui ont recours à l’IVG. Si ces dernières sont considérées comme des “écervelées irresponsables”-alors qu’elle le rappelle, 3 avortement sur 4 sont demandés par des femmes sous contraceptif-, la trentenaire soutient qu’il est ironique de vouloir leur confier un enfant en leur interdisant l’accès à l’avortement. Elle explique ensuite que celles qui souhaitent avoir recours à l’avortement -légal ou non- y parviendront. Autoriser l’IVG, c’est éviter qu’elle n’en meurent. En conclusion, l’autrice appelle les lecteur·rice·s à réagir et à se faire entendre: “Soyons vigilant·e·s, car le droit à la maîtrise de notre fertilité ne sera jamais acquis tant que le patriarcat existera!

 

M. C.


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE
cheek_societe_banniere_bas_mobile_5