cheek_culture_banniere_haut_mobile_5
culture

Cinéma

Les Cheek films de l'été 2019

© Emily Aragones


Drôles, poétiques ou révoltants, voici les trois films qu’on vous recommande cet été.

De la comédie américaine Late Night, qui met en scène deux générations d’actrices pour tacler avec humour le sexisme et l’absence de diversité à la télévision US, au long-métrage français 100 kilos d’étoiles, qui traite avec poésie de la grossophobie, l’été sera beau et intelligent sur nos écrans. Mais aussi sombre et révoltant, avec la sortie en salles d’un documentaire consacré à Harvey Weinstein qui remue sévèrement. On vous présente nos trois films coup de cœur de l’été. 

 

100 kilos d’étoiles, de Marie-Sophie Chambon 

Le pitch: Loïs est une ado passionnée d’espace qui se verrait bien en nouvelle Claudie Haigneré. En vraie nerd, elle est férue de sciences et travaille d’arrache-pied à la réalisation de son rêve. Pourtant, ses professeurs et mentors sont unanimes: son poids est un frein, jamais elle ne sera envoyée en orbite avec sa corpulence. Décidée à maigrir coûte que coûte, Loïs arrête de s’alimenter et se réveille un jour dans une clinique. Elle y fait la rencontre de Stannah, Justine et Amélie, trois ados à la marge comme elle, qui décident de la suivre dans sa quête d’apesanteur.  

Pourquoi on le recommande: Si France 2 s’est récemment emparée de la question avec le film Moi, grosse, la grossophobie reste un thème peu, voire pas du tout traité sur grand écran, royaume de l’éternelle jeunesse et de la minceur. Avec 100 kilos d’étoiles, la jeune réalisatrice Marie-Sophie Chambon, qui signe ici son premier long métrage, vient combler ce vide intersidéral. Son héroïne geek et déterminée est une vraie source d’inspiration, qu’il faut présenter d’urgence à toutes les ados. 

Date de sortie: 17 juillet

 

L’Intouchable, Harvey Weinstein, d’Ursula MacFarlane 

Harvey Weinstein Gwyneth Paltrow Cameron Diaz

© Le Pacte 

Le pitch: Un portrait subtil, nuancé autant que possible, d’Harvey Weinstein, accusé d’abus sexuels et de viols par plus de 60 femmes. Dans ce documentaire qui revient sur la vie du producteur hollywoodien, la réalisatrice Ursula Macfarlane tente de dresser le profil psychologique de l’homme et de décrypter les mécanismes qui ont rendu le fondateur de Miramax intouchable pendant des décennies. 

Pourquoi on le recommande: Des actrices Rosanna Arquette -combattive- à Paz de la Huerta -détruite-, en passant par ses collaboratrices du quotidien, les victimes de Harvey Weinstein se succèdent face caméra pour raconter ce qu’elles ont subi ou ce dont elles ont été témoins. Certaines inspirent par leur courage, d’autres coupent le souffle avec des histoires gravées dans leur chair qui restent vivaces après des années. Des hommes racontent comment ils ont été aveuglés, embarqués dans l’univers “bigger than life” de cet homme qui se croyait au dessus de tous les autres. Des journalistes, comme Ronan Farrow, auteur en 2017 dans le New Yorker de l’une des enquêtes qui ont déclenché le mouvement #MeToo, évoquent les difficultés à faire éclater la vérité. Un film intense, qui met chacun·e face à ses responsabilités.  

Date de sortie: 14 août 

 

Late Night, de Nisha Ganatra

Le pitch: Katherine Newbury (Emma Thompson) est une présentatrice télé sur le déclin. Alors que sa chaîne menace de la virer, cette personnalité despotique, workaholic et misogyne décide -par pur cynisme- d’embaucher une femme dans son équipe d’auteurs jusque-là exclusivement masculine. D’origine indienne et sans aucun diplôme ni qualification, mais passionnée d’humour et d’écriture, Molly (Mindy Kaling) décroche ce qu’elle croit être le job de ses rêves. 

Pourquoi on le recommande: Cette comédie, dont la dynamique entre les personnages rappelle évidemment Le Diable s’habille en Prada, est bien plus qu’une resucée version 2019 du film de David Frankel. Dans Late Night, beaucoup de problématiques sont abordées, du jeunisme à la discrimination positive en passant par le sexisme des boys clubs, sans manichéisme et avec une justesse rare. Pas étonnant, puisque le scénario est signé Mindy Kaling et qu’on retrouve une femme à la réalisation, l’Indo-Américaine Nisha Ganatra. Le duo entre les deux actrices Emma Thompson et Mindy Kaling fonctionne du feu de dieu et assure un dialogue intergénérationnel bienvenu. 

Date de sortie: 21 août

Faustine Kopiejwski 


NE MANQUEZ JAMAIS UN ARTICLE
cheek_culture_banniere_bas_mobile_5